Quels sont les produits utilisés ?

● La XYLOCAÏNE à 1% ou la PROCAÏNE sont largement utilisées en Mésothérapie dans ce cas, avec une légère insensibilisation locale pour le confort du patient. Rappelons que la Procaïne a un effet vasodilatateur et régénérateur entrophique (travaux du Professeur ASLAN).

● Le SÉRUM PHYSIOLOGIQUE constitue le véhicule hydrique des produits injectés, améliorant les échanges thérapeutiques cellulaires par l’eau (« véritable véhicule à visée thérapeutique ») constituant 70 % de la constitution cellulaire, et non par le sang.

● Certains utilisent des OLIGO-ÉLÉMENTS (Soufre, Magnésium, Phosphore, Potassium dans l’Arthrose) ou de l’EAU DE MER (ex. PLASMA DE QUINTON ISOTONIQUE ; ensemble d’éléments immédiatement biodisponibles dans la classification de Mandeliev) ; ces produits ayant perdu leur AMM injectable (i.e. l’Autorisation de Mise sur le Marché) et ne peuvent être utilisés que sous la responsabilité directe du médecin.

● Les VITAMINES du groupe ‘B’ : Les vitamines B1, B3, B6, B12 (sauf en cas d’antécédents de cancer pour la vitamine B12). Elles sont utilisées pour leurs propriétés régénératrices et neurotropes.

● Le MAGNÉSIUM pour son rôle dans la qualité de la transmission neuromusculaire.

● Les VASODILATATEURS, qui améliorent la micro-circulation (effet Rhéologique), sont particulièrement intéressants dans les phénomènes dégénératifs (Arthrose).

● Les ANTI-INFLAMMATOIRES peuvent être utilisés à faible dose pour leurs effets anti-agrégants plaquettaires « ASPIRINE LIKE » (i.e. fluidifiant sanguin), afin d’optimiser la micro-circulation à visée régénérative.

L’E.D.T.A. (Éthyl-Diamino-Tétra-Acétique) chélateur des métaux lourds et du calcium osseux du squelette périphérique joue un rôle fondamental dans l’Arthrose. Connu depuis 1980 en Mésothérapie (DALLOZ et BOURGUIGNON) pour ses résultats spectaculaires sur la périarthrite calcifiante de l’épaule. Il agirait principalement sur l’ostéocondensation périphérique de l’os (ostéophytose ou bec de perroquet), qui engendre la principale cause mécanique pathologique du processus arthrosique par déplacement du calcium à la périphérie de l’os, établissant des contacts osseux permanents douloureux et inflammatoires sur le plan ostéo-articulaire. Il agirait directement sur le processus expansif de l’os qui entraîne la destruction articulaire du cartilage, du disque inter-vertébral et la réduction des trous de conjugaison avec atteinte des racines nerveuses (type Névralgie Cervico-Brachiale, Sciatique, Discopathie). L’utilisation de l’E.D.T.A. introduit ainsi le nouveau concept de MÉSOCHÉLATION.

● Les VACCINS : antigrippal et antipneumococcique (en France) ; vaccins polyvalents (à l’étranger).