Utilisation du Méso-Kit-Perfuseur

  Hydrotomie Percutanée

Nouveaux aspects de la Mésoperfusion à travers le concept d’Hydrotomie Percutanée et de la technique

Exposé réalisé par le Docteur Bernard GUEZ à Nice; Date de Parution : 16 avril 2002

A- Exposé

Cette technique constitue une variante intéressante à l’approche thérapeutique pour s’adresser à des pathologies complexes portant sur une lésion, un organe, voire un organisme tout entier (Cervicalgies rebelles avec Névralgies cervico-brachiale, lombalgies avec canal lombaire étroit et compression radiculaire L5-S1, crise migraineuse aiguë rebelle).
En effet, la technique du « wash-out » de l’organe consisterait à « mésoperfuser » 250 mL sur chaque fosse lombaire et 100 mL sur la région hépato-vésiculaire quotidiennement ou 3 fois par semaine pendant une à deux semaines. Tout en effectuant des dosages de ces mêmes paramètres biologiques à J1, J3, J5, J8, J15, J30, J60, J120… L’utilisation du Sérum physiologique couplée avec des produits tels que la Procaïne, Buflomédil, Ifenprodil, la Pentoxifylline aurait pour but de provoquer une « diurèse osmotique isotonique ».
Ce type de concept aurait à plus ou moins longue échéance, la possibilité de devenir une arme redoutable braquée sur l’organe pour faire varier le fonctionnement de ce dernier dans un sens ou l’autre selon l’adjonction des thérapeutiques choisies à visées micro-circulatoire, régénératrice, reminéralisatrice, immunostimulante.
En effet, en pathologie générale, tous les praticiens ont été confrontés au problème de la déshydratation du vieillard en été, ce concept permettrait au Sérum physiologique isotonique (1 litre) de faire passer en multipoints (12) une quantité nécessaire pour l’hydratation.

Champ operatoire
Champ operatoire
Pieuvre
Pieuvre

  B- Matériel et Techniques

Alors que l’aiguille, la seringue et la main sont le « pistolet » ou le « gun » du praticien, le Méso-Perfuseur ou
« pieuvre » va devenir la « mitraillette » ou le « bazooka » braqué sur une grosse lésion ou un organe.
Cette méthode consiste à amplifier le procédé d’Hydrotomie percutanée tumescente sur le plan quantitatif et dans le temps, afin de mieux contrôler l’activité d’un organe dans un sens ou dans un autre et dans les délais les plus rapides, en court-circuitant la voie générale.
Il apparaît ainsi que le tissu sous-cutané en projection orthogonal de la lésion reste le meilleur « réservoir » thérapeutique efficace pour cette même lésion, à condition d’avoir vérifié expérimentalement par des protocoles thérapeutiques validés la bonne utilisation locale de certains produits, à savoir :

– Ses propriétés pharmacologiques locales
– Son pH, sa densité, sa tolérance locale

Actuellement, ce risque devrait pouvoir s’éliminer si l’on utilise le principe de la grande dilution avec du Sérum physiologique comme véhicule.
Le Méso-Kit-Perfuseur permet de créer, en regard de la lésion ou de l’organe, un coussinet ou un matelas d’hydrotomie, qui va constituer un réservoir thérapeutique à libération prolongée sur la lésion.

Ce réservoir thérapeutique est immédiatement disponible, utilisable et assimilable par la cellule pour s’autogérer. Ainsi, on peut faire varier le fonctionnement de l’organe dans le sens souhaité.
Le temps de la Mésoperfusion pourra varier, selon l’indication, d’une demi-heure à plusieurs heures, ceci fera l’objet de protocoles thérapeutiques plus précis qui seront communiqués.

Sur le plan pratique, le flacon de Sérum physiologique doit être situé à 1,50 mètres comme une perfusion normale pour fournir un débit suffisant aux 12 sorties assurant ainsi un mécanisme de « pieuvre » pour mieux cerner la lésion.

Matériel :

Perfuseur avec un perforateur et une roulette réglant le débit.
Ensuite, dichotomie de 12 voies ; à leurs extrémités, une aiguille hypodermique (aiguille de Mésothérapie, 6 à 12 mm).

C- Conclusion

Nous pouvons espérer que la Mésoperfusion constituera une avancée en médecine avec d’autres techniques, d’utilisation facile au cabinet du praticien, voire même à l’hôpital. E lle deviendra l’application locale in situ de la perfusion intraveineuse, qui paraît du moins pour le malade et le praticien plus périlleuse. L’utilisation de ce concept paraît d’une grande sécurité à condition qu’il soit bien connu du praticien.

La formation préalable des praticiens sera souhaitable afin qu’ils puissent se familiariser avec ce nouveau concept tout en adoptant des protocoles thérapeutiques précis et rigoureux établis pour un éventail de pathologies et de lésions associées.

MESOKIT PERFUSEUR conçu par le Dr Bernard GUEZ disponible chez :

M E S A L YS E
ZA La Gobette
60540 Puiseux le Hauberger, France
Tél. : + 33 (0) 3 44 74 19 95
Web : https://www.aestheticgroup.fr/fr/28-mesoperfusion

Exemple pratique : Canal lombaire étroit avec discopathie L5 - S1 et stéophytose exubérante
Exemple pratique : Canal lombaire étroit avec discopathie L5 - S1 et stéophytose exubérante
Exemple arthrose des genoux
Exemple arthrose des genoux